La raison est pour Dieu. La foi à l’ère du sceptiscisme. PDF, EPUB

Rom 1: 19-20), le premier concile du Vatican a souligné l’existence de vérités qui sont naturellement, et donc philosophiquement, connaissables; et l’acceptation de la Révélation de Dieu suppose nécessairement la connaissance de ces vérités.


ISBN: 2906090972.

Nom des pages: 196.

Télécharger La raison est pour Dieu. La foi à l’ère du sceptiscisme. gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Toutes les religions ne se valent-elles pas ?¶Pourquoi Dieu permet-il la souffrance ? Dieu est-il à l´origine des guerres de religion ?…Ces questions importantes, source d´un scepticisme bien compréhensible, peuvent même déstabiliser les croyants les plus fervents. Timothy Keller, pasteur et auteur, répond aux « doutes » les plus fréquents qui lui sont présentés.¶ La raison est pour Dieu examine chacune de ces questions et révèle les présupposés qui leur sont associés. Keller raisonne à partir de la littérature, de la philosophie et de nombreux entretiens. Il explique en quoi la foi chrétienne est saine, rationnelle et montre qu´elle a été adoptée par des personnes sérieuses et honnêtes sur le plan intellectuel. Il présente ses arguments avec tact et franchise, facilitant une recherche réelle et profonde de la vérité.¶La raison est pour Dieu défie l’idéologie qui présente le rejet de la foi comme une évidence. Écrit pour des athées, des agnostiques et des sceptiques, le livre de Keller offre un fondement intelligent sur lequel chacun pourra développer sa propre réflexion, et il nous invite à (re)découvrir le chemin du christianisme.¶Public : sceptiques et croyants. Toute personne réfléchissant aux questions fondamentales de la vie.

En 1938, il s’inscrit à l’école d’art dramatique de l’université Jagiellonian de Cracovie, où il joue au gardien de but de l’équipe de football de l’université. La nouvelle satirique de Voltaire, Candide, plusieurs chapitres. Une première traduction par William Montgomery Watt a été publiée en 1953 (La foi et la pratique d’al-Ghazali, Londres: G.

Un exemple de la première serait la preuve cosmologique de l’existence de Dieu; un exemple de ce dernier serait l’argument selon lequel la science ne serait pas possible à moins que la bonté de Dieu ne garantisse que le monde soit intelligible. Ils étaient fondamentalement contre la notion du droit divin des rois, selon lequel le roi tire son droit de régner de la volonté de Dieu et non d’aucune autorité temporelle, y compris la volonté de ses sujets, l’aristocratie, ou tout autre domaine du royaume, de sorte que toute tentative de déposer le roi ou de restreindre ses pouvoirs va à l’encontre de la volonté de Dieu. Une doctrine de la foi ne peut jamais violer quelque chose du premier type; mais il peut être en tension avec les vérités de la seconde sorte. Là aussi très bien pourrait être un créateur inintelligent.