Les français de Moscou en 1812: De l’incendie de Moscou à la Bérézina PDF, EPUB

À un moment donné, l’un des murs de la place commença à vaciller.


ISBN: B01JRY1LX4.

Nom des pages: 242.

Télécharger Les français de Moscou en 1812: De l’incendie de Moscou à la Bérézina gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Qui aujourd’hui, évoquant l’année 1812, ne garde en mémoire une image dramatique de l’épopée napoléonienne : la ville de Moscou tout entière en flammes, une armée épuisée et affamée, affrontant avec courage le froid du grand hiver russe.

Les écrivains d’hier et d’aujourd’hui ont surtout pris appui sur les témoignages des soldats de la Grande Armée; des officiers ont saisi leur plume pour justifier, expliquer et mieux faire comprendre. Avec la célébration du bicentenaire de 1812, nous découvrons le point de vue de la colonie française de Moscou, en privilégiant quatre témoins : un ecclésiastique, deux artistes de théâtre, un aristocrate lancé dans les affaires.

Ce récit présente un nouvel éclairage sur la vie des Français emportés dans la tourmente de l’Histoire, celle de Napoléon, de la France et de l’Europe.

Maître de conférences à l’université de Lille, Sophie Hasquenoph est spécialiste de l’histoire de la Russie et des ordres religieux.

La moitié nord du vieux Baden a été combinée avec le nord de Wurttemberg, devenant une partie de la zone militaire américaine, Baden et Wurttemberg-Baden sont devenus des états de l’Allemagne de l’Ouest sur sa formation en 1949. L’importante supériorité numérique de la France était en quelque sorte un désavantage considérable pour Napoléon. Matériaux sur la guerre patriotique. V. 4, partie 1. M., 1913.

Napoléon ne poursuivit cependant que jusqu’à Rudnia et fit une seconde halte à Witebsk. La politique tranchante et le caractère ferme d’Alexandre Ier contribuèrent grandement à la victoire sur l’armée française. La 1ère Brigade s’est déployée sur le flanc gauche et dans la réserve. (Voir la carte.). Et puis, après que la Russie eut fini avec la France, l’Etat se rendit compte qu’ils avaient entraîné et armé beaucoup trop de serfs dans leurs efforts militaires, et même essayé un programme de rachat de mousquets pour désarmer la population.