Place Tahrir : Une révolution inachevée PDF, EPUB

L’un des nouveaux dirigeants d’un parti libéral est Mohamed Abul Ghar, professeur de médecine âgé de 71 ans et militant de longue date.


ISBN: 9938862004.

Nom des pages: 253.

Télécharger Place Tahrir : Une révolution inachevée gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Le 25 janvier 2011, le peuple égyptien a déclenché une véritable révolution pour se libérer de l oppression qui l écrase depuis 60 ans. Après avoir obtenu la destitution de Moubarak, il s est heurté au véritable pouvoir dictatorial, dont l épine dorsale est constituée par le haut commandement militaire, le Conseil Suprême des Forces Armées. Cette lame de fond démocratique, dont l épicentre est symbolisé par la place Tahrir, est porteuse des revendications sociales et des aspirations profondes de tout un peuple dans sa diversité. Rabha Attaf nous offre ici un récit unique de la première phase de la révolution égyptienne en cours, qui va du 25 janvier 2011 à l élection présidentielle de juin 2012, conclue, provisoirement, par un coup de force de l armée.

L’économie égyptienne, dormante depuis la révolution, fournira un catalyseur crucial pour la rébellion de masse. Et j’ai eu une petite caméra grand public que j’ai démontée, j’ai enveloppé l’appareil photo dans mes sous-vêtements, et j’ai mis les autres pièces dans d’autres parties de mes bagages, de sorte que j’avais l’air d’un touriste. Un rassemblement sur la place Tahrir à la fin du mois de juillet, qui a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de sympathisants, a été considéré comme une manifestation extraordinaire de soutien à plusieurs nouveaux partis politiques alignés sur le courant salafiste puritain de l’islam.

Les Egyptiens avaient peur, ne voulaient pas donner la parole à leurs vraies préoccupations. Au fur et à mesure de la campagne électorale, la polarisation entre les libéraux et les islamistes deviendra plus intense. Le Conseil est composé de 20 généraux, dont certains étaient étroitement liés à Moubarak. En quittant mon bureau vers minuit le 25 janvier, j’ai remarqué une foule de jeunes sur la place Tahrir.